Biographie

D'abord formée en Arts-appliqués et en Histoire en région parisienne, une expérience de volontariat à Jérusalem m'amène à découvrir les Territoires Palestiniens en 2009. Je décide de m'y installer, et découvre alors une réalité locale complexe aux facettes multiples. Loin des stéréotypes relayés par les images du conflit diffusées dans les médias occidentaux, je m’intéresse aux effets de la mondialisation sur la société Palestinienne, et aux mécanisme d'un développement économique artificiel, sous perfusion de l'aide Internationale. En duo avec Andrea, photographe Italien, nous réalisons un premier chapitre « Palestinian Dream » en 2013 et décidons de démarrer une collaboration d'auteur. C'est sur les côtes de la mer rouge, dans le Sinaï Égyptien, que nous réalisons un second chapitre, montrant les effet d'un tourisme de masse sur le territoire : nous sommes fascinés par le contraste entre les paysages désertiques époustouflants, et les infrastructures artificielles disproportionnées.

Nos travaux sont publiés dans la presse internationale, et sont exposés et projetés dans divers festivals, biennales et musées, en France et à l'étranger. Une exposition au mois de la photo à Paris puis à la Maison Européenne de la photographie permettent notamment de faire connaître notre travail en France. En parallèle de nos projets, nous sommes amenés à collaborer régulièrement avec des organisations internationale et des ONG (AFD, CICR, Médecins du Monde etc...) pour réaliser des travaux de commande en photographie et vidéo en Palestine.
Tout en gardant un lien fort avec la Palestine, nous décidons de poursuivre l'exploration du Moyen-Orient contemporain au Liban : Sur les plateaux de tournage de séries télévisées populaires, télé-novélas arabes, nous trouvons un reflet des réalités locales, sous le prisme de production télévisées. Toujours avec un désir de rompre les stéréotypes, ce travail sur les séries télévisées nous amène sur les tournages égyptiens, jordaniens, et syriens délocalisés au Liban depuis la guerre Syrienne, et offre une opportunité de proposer un regard différent sur le Moyen-Orient contemporain, notamment grâce à une bourse pour la photographie documentaire octroyée par le CNAP (Centre National des arts plastiques) et au prix photo de la Fondation les Treilles. C'est à nouveau en Palestine que nous réalisons un quatrième chapitre, sur Rawabi, ville nouvelle utopique Palestinienne destinée à une classe moyenne avide d'appartenir au « progrès » du monde moderne, répondant à l'idéal libéral défendu par l'élite palestinienne.
Ces quatre chapitres sont exposés pour la première fois comme un seul corps de travail au festival ImageSingulières à Sète en 2018, sous le titre de « Horizons Occupés ». Un projet de livre regroupant ces travaux est actuellement en cours de préparation.

Soucieuse de trouver un mode de vie plus cohérent avec mes valeurs, je décide aujourd'hui de m'ancrer dans un territoire, et m'installe en France dans la Drôme pour tenter de vivre et agir localement, tout en continuant ma pratique documentaire sous forme photographique et vidéo.